Grammaire de la phrase : ponctuation, types, formes et nombre de propositions – CM1/CM2

Un article long à lire qui explique tout mon fonctionnement de grammaire et propose à la fin mon travail sur la phrase que j’utilise en novembre/décembre. J’ai tenu à tout expliciter pour que les choses soient compréhensibles par d’autres que moi. 😉

 

J’ai un fonctionnement de grammaire qui tourne depuis plusieurs années sur ma classe, je l’ai testé, amélioré et il est suffisamment à mon goût pour que je n’ai jamais pris le temps de réellement m’intéresser aux méthodes du commerce pourtant largement plébiscitées ici et là. Je pense notamment à Picot ou Retz.

Pour résumer, j’articule l’année comme suit :

  • dès la rentrée et à toutes les séances jusqu’en janvier puis de manière plus espacée en deuxième moitié d’année : la nature des mots avec la grammaire en couleurs. On colorie, on repère visuellement. Dans l’ordre : verbes, noms, déterminants, adjectifs, adverbes, pronoms, prépositions, conjonctions, interjections et onomatopées. A chaque classe de mots, une couleur associée. Très vite, les élèves s’approprient l’outil et articulent leurs réflexions avec les couleurs et les associations les plus fréquentes.
  • dans le même temps, on travaille tout de suite sur la phrase. Qu’est-ce qu’une phrase ? Comment la repérer ? Les signes de ponctuation de la phrase. Ensuite, on enchaîne sur les types de phrases, les formes de phrases puis la qualification en phrase nominale/simple/complexe en fonction du verbe (absence de verbe conjugué, présence d’un verbe conjugué, de plusieurs verbes conjugués…) => C’est l’objet de l’article que vous êtes en train de lire mais aussi de celui-ci : Les types de phrases ou encore de celui-là : Phrases simples ou complexes ?
  • en janvier, on est rôdé sur tout ça et on commence à parler fonctions uniquement avec la fonction sujet. L’occasion de réviser les classes de mots avec le groupe nominal, et le pronom sujet. Comme on parle du groupe nominal, on apprend à ce moment-là à l’enrichir. Voir cet article : Adjectif et complément du nom pour enrichir le groupe nominal
  • à partir de mars, on rentre dans les autres fonctions : compléments de verbe (COD et COI) et compléments de phrases (compléments circonstanciels) avec un codage pour les fonctions qui vient se superposer aux couleurs des classes de mots. Voir cet article : Analyse grammaticale de phrases simples
  • en mai, il ne nous reste que l’attribut du sujet à découvrir et ensuite on révise tout le programme à base de jeux.

Une année remplie mais qui laisse du temps et la répétition des choses fait qu’elles sont bien appropriées en fin d’année.


Parlons maintenant des phrases, sujet qui nous occupe de nombreuses semaines entre septembre et décembre. Le fichier que je propose aujourd’hui est une sorte de bilan de ce travail de longue haleine.

Mais de quoi s’agit-il ?

D’un grand tableau (ou plutôt deux dans ce document) sur lequel on travaille plein de choses déjà vues :

  • phrases nominales / phrases simples / phrases complexes
  • types de phrases : en lien avec les derniers ajustements de programmes, seulement 3 types de phrases (interrogative, injonctive et déclarative)
  • formes de phrases : affirmative/négative et éventuellement exclamative

Comment procède-t-on ?

  1. On commence par repérer le ou les verbe(s) conjugué(s). Attention, il y a des verbes conjugués à des temps composés et c’est là, la plus grosse difficulté des élèves : savoir si la phrase contient un seul verbe ou plusieurs…
  2. Une fois qu’on a le ou les verbe(s) conjugué(s), on peut compléter la première partie colorée du tableau : sur les trois premières colonnes, 1 case doit être cochée, ni plus, ni moins ! La phrase est soit nominale, soit simple, soit complexe.
  3. On cherche ensuite le type de cette phrase. Je n’ai pas choisi l’ordre des colonnes de façon aléatoire. La phrase interrogative est la plus simple à repérer. Si elle n’est pas interrogative, on se demande si elle est injonctive et si elle n’est ni l’un, ni l’autre, elle est nécessairement déclarative.On procède ainsi par élimination successive pour aboutir au type déclaratif qui est souvent difficile à repérer pour les élèves. Dans tous les cas, 1 case doit être cochée, ni plus, ni moins !
  4. Ensuite, on travaille sur la forme des phrases. Entre affirmatif et négatif, il faut cocher à nouveau 1 case ni plus, ni moins ! Pour s’aider on utilise les lunettes de la négation déjà vues sur les plus petites classes.
  5. Enfin, la phrase, en plus de tout le reste, est-elle exclamative ? Facile à repérer grâce à la ponctuation ! On coche seulement si c’est oui.

Notez que j’utilise quatre couleurs dans le tableau. Une case cochée par couleur sauf pour la dernière qui est cochée ou non en fonction du point d’exclamation. C’est simple, c’est efficace avec les élèves. C’est très visuel et facile à comprendre avec la pratique. C’est un tableau que j’utilise avec succès depuis plusieurs années déjà.

Télécharger le fichier au format PDF : Tableau pour analyse de phrases

P.S. : dans le deuxième tableau, toutes les phrases sont extraites de Fantastique Maître Renard

Share Button

7 thoughts on “Grammaire de la phrase : ponctuation, types, formes et nombre de propositions – CM1/CM2

  1. Trop chouette, merci. Je vais justement aborder cette partie de phrases simples, complexe et revoir les types de phrases, ce sera génial pour s’entraîner après. Merci pour tout ce partage, je avais aller tout voir dans le détail!!

    1. Merci pour ce partage, j’aime beaucoup l’outil que tu nous proposes. Je vais utiliser ta grille de détermination pour remanier ma leçon. Cette façon de voir rend le tout très logique et m’a permis d’y voir clair !
      Je mettrai un lien vers ton article lorsque je partagerai mes leçons remaniées car il est top !

      1. Oui, je trouve que la grammaire a un côté très logique qui permet aux élèves de bien s’en sortir si on est très clair soi-même sur ce qu’on leur explique. J’essaye de l’être en tout cas et ton commentaire me fait bien plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.