Séquence : La triplication dans les contes de Grimm

OiseauDorL_02122007_144656Pour cette séquence, je vous propose un travail de littérature pure sans production d’écrits. Un travail d’analyse de diverses œuvres de la littérature classique sans qu’il conduise en bout de séquences à devoir écrire, produire, etc.

Pour mener à bien cette séquence il faut avoir en sa possession différentes contes de Grimm. Les livres dont je dispose sont ceux-là :

star_black_256 La triplication ? KESAKO ?!

J’ai donc basé mon travail autour de cette séquence sur le phénomène de triplication dans les contes, c’est-à-dire la répétition des choses par trois, que ce soit au niveau du nombre de personnages, au niveau des épreuves à franchir par le héros, de la répétition des mêmes actions trois fois de suite etc. Le but est de créer chez les élèves un horizon d’attente et de les amener à anticiper sur la structure du conte (exemple : quand le héros a remporté deux épreuves, ils savent à l’avance qu’il y en aura une troisième et que tout ne se réglera pas si vite). Ils deviennent attentifs et réactifs.

star_black_256 La séquence :

C’est un travail pour lequel j’utilise énormément l’oral et la plupart des analyses se font collectivement à l’oral, c’est pourquoi vous ne trouverez pas plein de fiches avec questionnaires à remplir etc mais plutôt des affiches collectives et précisions sur les modalités du déroulement ainsi qu’une trace écrite sur le conte.

Télécharger le pdf  télécharger

Si vous avez besoin du modifiable, contactez-moi.

Au départ, on a repéré la triplication dans les contes à l’oral tous ensemble. Ensuite, pour chaque nouvelle lecture, je laissais les élèves noter au fur et à mesure ce qu’ils repéraient sur leur cahier de brouillon. La plupart sont devenus très efficaces. Quelques uns seulement se sont trouvés en difficulté pour repérer la répétition par trois des épreuves, il fallait souvent revenir dessus. Mais la plupart réussissait quand même à exprimer ce repérage avec leur propre vocabulaire bien sûr mais à force ils sont devenus de bons analystes.

Vous noterez que je n’ai pas oublié de faire une référence à Raiponce …

La triplication dans les contes de Grimm

… car les élèves étaient persuadés qu’il s’agissait d’une histoire récente et ils ont été fort surpris de découvrir à quel point elle était en réalité ancienne. Quand ils ont su que les frères Grimm étaient à l’origine de Raiponce, ils sont devenus d’autant plus fans et curieux de connaître le reste de leur œuvre. Comme quoi, Walt Disney peut parfois être un coup de pouce vers la lecture.

star_black_256 L’oiseau d’or

C’est le conte dans lequel cette triplication est la plus poussée. C’est l’œuvre sur laquelle nous avons donc le plus travaillé et que nous avons étudié en toute fin de séquence quand les élèves étaient déjà rodés face au phénomène de triplication et avaient appris à repérer ce phénomène dans les autres contes.

Vous pouvez retrouver L’oiseau d’or dans ces ouvrages :

 

A noter que le deuxième ouvrage est une adaptation en bande dessinée absolument somptueuse !!! Les élèves l’adorent, le conte de Grimm y est parfaitement respecté avec tous les éléments qui le constituent. L’oiseau d’or est un conte long et compliqué. Tout le travail fait en amont a permis de rendre les élèves extrêmement perspicaces sur la structure de ce conte. L’enchaînement d’actions n’est pourtant pas facile à suivre. C’est le seul conte pour lequel j’ai proposé un questionnaire écrit pour reprendre un peu la compréhension du texte. Je me suis servie des images tirées de la BD.

Télécharger le pdf télécharger

star_black_256 Pour conclure :

Le travail sur les contes de Grimm était riche et intéressant et les enfants ont bien accroché à l’ensemble. L’analyse d’un conte comme L’oiseau d’or est réellement facilitée par tout le travail fait en amont et la prise d’habitude sur l’analyse de la structure de chaque conte lu et le repérage du phénomène de triplication.

Chouette et long travail dont les élèves gardent peu de traces écrites au final mais qui leur a donné des habitudes de lecture et d’analyse utiles sur le long terme.

 La triplication dans les contes de GrimmAjout d’une évaluation proposée par Claire : Télécharger « L’oiseau d’or – evaluation.pdf »

 

Share Button

4 thoughts on “Séquence : La triplication dans les contes de Grimm

  1. Le simple conte de Blanche-Neige tel qu’originellement transcrit par les frères Grimm constitue souvent un surprenant exemple de triplication pour nos élèves.

    En somme, bravo et merci pour ce projet, qui est très structurant pour la réflexion des élèves !

    1. Oui, j’avais bouquiné pas mal avant de me lancer mais en fait, c’était très chouette comme séquence à conduire. Et redécouvrir Grimm, c’est une bonne chose aussi je pense.

Laisser un commentaire